Bercy – Valmy: à quand la prise de conscience?

Ce mercredi 7 novembre, une première balade citoyenne, organisée par la Mairie, a déambulé dans le quartier de Bercy.

Etant donné que les participants étaient interrogés sur les façons de relier les quartiers au Sud des voies de chemin de fer et ceux du Nord; nous souhaitions réaffirmer ici quelques unes de nos propositions face à l’absence de mesures de la majorité municipale.

Nous souhaitons d’abord répondre à ce citoyen cité par Le Parisien 94, qui pose la question suivante:

« Couvrir l’ensemble des voies ferrées, ce n’est pas possible? » Tant que la Mairie ne fera pas preuve de volontarisme sur ce sujet, en effet, rien n’avancera. Nous proposons en effet que l’ensemble des voies ferrées soient couvertes, afin de protéger les riverains du bruit et de multiplier les liens entre les différents quartiers de notre ville. Alors que le cadre du projet Bercy-Charenton aurait été une bonne occasion de lancer le chantier, le Maire rate le coche, encore une fois.

La question de la présence des services et équipements manquants est également posée. Le simple fait de poser la question montre la total déconnexion de la majorité municipale vis-à-vis des habitants de Bercy et de Valmy, tant il est criant qu’il manque de nombreux services, notamment publics. Pensent-ils que le relais Poste suffit? Que Bercy 2 suffit?

La Mairie doit avoir pour ces quartiers une politique volontariste d’installation de commerces de proximité, de développement de services publics pour tous les âges.

Enfin, nous souhaitions attirer l’attention sur les transports. Là aussi, il faut ne pas connaitre la ville pour ne pas se rendre compte que ces quartiers sont bien sous-dotés en matière de transports. Avec une ligne 24 saturée et 109 qui ne sert que de ligne d’appoint, peu de solutions sont proposées à nos habitants. 

Au regard du nombre de nouveaux emplois concernés par les projets Charenton-Bercy, ou encore de l’autre côté de la Seine, ce sujet est à traiter d’ailleurs dans sa globalité, en faisant intervenir également les communes voisines. C’est pourquoi nous proposons un renforcement de la ligne 24, avec l’augmentation de sa fréquence ainsi que de la capacité des bus. Nous proposons également que Charenton face entendre sa voix pour demander le prolongement de la ligne 10, jusqu’à Ivry Gambetta qui permettra de réduire le flux de personnes passant par Charenton pour traverser la Seine. Au delà du renforcement des services existants, de nouvelles solutions de transport doivent en outre être proposées.

Un véritable plan Charenton Cyclable doit être lancé pour sécuriser et accompagner les déplacement à vélo ou trottinette. La navette fluviale pourrait être également une nouvelle solution.

En fin de comptes, ce ne sont pas les idées, immédiatement applicables, qui pourraient manquer, mais la volonté politique de la majorité municipale actuelle de les mettre en oeuvre.

Transports publics à Charenton, il faut agir!

Dans le CMag de décembre/janvier 2017, vous pourrez lire ce qui suit au sujet des transports charentonnais:

capture-decran-2016-12-12-a-20-04-37

Nous ne pouvons que nous réjouir du soudain intérêt que la majorité municipale porte aux transports sur sa ville. Le journal nous fait donc part des demandes de la ville, avec une plus grande fréquence sur la ligne 24 en fin de semaine, le prolongement de la ligne 87 ainsi que la mise en place de bus articulés pour la ligne 180. Bien qu’au vu du parcours de cette dernière, il soit sans doute compliqué de mettre en place ces bus articulés, nous saluons ces demandes, et espérons qu’elles trouveront une réponse positive. Toutefois, elles nous semblent limitées et passent à côté de l’occasion que représente le Grand Paris des Bus.

Lire la suite