Communiqué de Presse sur la fiscalité locale

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

A la suite du Conseil Municipal de ce 11 avril 2018, la Section du Parti Socialiste de Charenton-le-Pont et les élus du Groupe Charenton avant Tout dénoncent la dérive communicationnelle, institutionnelle et politique menée par la majorité municipale LR, menée par le Maire Hervé Gicquel.

En effet, nous avons eu la surprise de voir, concernant l’évolution de la fiscalité locale, un énorme « 0%» en « Une » du Charenton Magazine, distribué et lu par les  Charentonnais·e·s. Et ce, avant même le vote du Conseil Municipal.

Si nous prônons l’information – impartiale, complète et transparente – des Charentonnais·es, nous estimons que les annonces doivent se faire dans le respect de la procédure, des élu·e·s d’opposition au sein du Conseil municipal, et, par eux, de l’ensemble des Charentonnais·es, c’est à dire après le vote en Conseil Municipal.

En outre, et c’est plus grave, ce « 0% » est volontairement mensonger.

En effet, entre la revalorisation des bases fiscales décidée par le Gouvernement qui implique une augmentation automatique de 1,2% des taxes locales pour les Charentonnais·es, la revalorisation de tous les tarifs des services publics communaux (cimetières, cantines, centre de loisirs, stationnement payant aux deux roues, …) et la création de nouveaux impôts locaux (taxe de séjour, …), ce sont l’équivalent de plus de 10% d’augmentation de la Taxe d’Habitation qui est, en réalité, reportée sur les épaules des Charentonnais·e·s.

Lire la suite

Le bruit à Charenton, ça suffit!

Lors de la réunion publique du quartier du centre du 12 septembre fut abordé le sujet des nuisances sonores des différents travaux envisagés ainsi que ceux produits par certaines ventilations sur les toits. L’occasion pour Monsieur le Maire de réaffirmer sa prétendue vigilance sur le sujet. L’occasion pour nous de montrer l’absence totale de volonté politique pour traiter ce problème du bruit.

Voici quelques cartes:

D’abord, la carte des nuisances sonores induites par le chemin de fer. Vous pouvez voir que le niveau moyen de décibels provoqué par la ligne de chemin de fer le long de celle-ci dépasse allègrement les 75 dB(A), soit autant qu’un lave-linge.

Bruit moyen journalier dû aux lignes de chemin de fer

Bruit moyen journalier dû aux lignes de chemin de fer (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

Si on ne garde que les données nocturnes pour le bruit dû au chemin de fer:

Bruit nocturne induit par la ligne de chemin de fer

Bruit nocturne induit par la ligne de chemin de fer (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

Ainsi, le long de la ligne de chemin de fer la nuit, les riverains doivent subir autour de 70dB(A), uniquement à cause de cette ligne.

Si maintenant on se focalise sur la route. Voici les deux même cartes, l’une présentant le niveau moyen sur la journée, l’autre focalisée sur la nuit. Vous verrez que presque tout le territoire dépasse les 60 dB(A), et qu’une grande partie dépasse les 75 dB(A). En particulier la nuit, où tous les riverains du Quai des Carrières et au delà doivent subir les mêmes 75 dB(A):

Bruit moyen induit par la route

Bruit moyen journalier induit par la route (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

 

Bruit nocturne induit par la route

Bruit nocturne induit par la route (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

Rappelons que, légalement, les niveaux de décibels ne doivent pas dépasser en moyenne 68 dB(A) pour la route (62 de nuit).

Si maintenant on réunit les deux modes de transports, voici la carte qui en résulte:

Bruit moyen routes et fer

Bruit moyen routes et fer (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

 

Voici un tableau (cliquez pour agrandir) qui montre l’ampleur de la population touchée par le bruit en 2014 (sur l’ensemble Charenton – Saint-Maurice):

Nombre de personnes affectées par le bruit, selon la nature (route, fer, Installation classée pour la protection de l'environnement, Multisource)

Nombre de personnes affectées par le bruit, selon la nature (route, fer, Installation classée pour la protection de l’environnement, Multisource) (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

Vous pouvez voir que 26 200 personnes sont affectées par les décibels journaliers supérieurs à 65 dB(A) rien que pour la route (près de 9 000 pour la nuit).

Lire la suite

Bercy: on ne vous dit pas tout!

Ce 13 juin, M. le Maire tint, avec les élus de la majorité, une réunion publique portant sur le quartier de Bercy. Nous avons pu y apercevoir quelques évolutions quant au projet Bercy-Charenton, projet pour lequel M. le Maire lui-même avoue que notre ville est très en retard.

Dans la mesure où la majorité municipale a tenté de présenter un bilan très biaisé de son action sur le quartier de Bercy, il nous incombait de rétablir quelques vérités, et, à plus forte raison, de détailler quelques propositions que nous faisons pour ce quartier.

2029112181

Car, si M. le Maire a parlé du projet Bercy-Charenton, à aucun moment, hormis pour se référer à l’échangeur A4/Boulevard Périphérique, il n’a parlé de la vie quotidienne des gens. Et c’est tout de même dommage! En effet, pour rester sur le thème des transports, ce ne sont pas les sujets qui manquent!

Lire la suite

Election de M. Gicquel, Maire de Charenton

Ce lundi 2 mai 2016, M. Brétillon, lors d’un Conseil Municipal extraordinaire, a passé le flambeau à son premier adjoint M. Gicquel.

En préambule dudit Conseil, M. Brétillon a souhaité prononcer un discours afin de clôturer ses 15 ans de mandat en tant que maire. Alors que l’idée est somme toute louable et légitime, quelle ne fut pas notre stupéfaction à son écoute!

Hervé Gicquel et Jean-Marie Brétillon

En effet, nous fûmes les témoins d’une grand-messe d’auto-satisfaction et d’un nombrilisme à tout rompre. Auto-satisfaction puisque M. Brétillon ne rougît même pas en avouant qu’il souhaitait lui-même choisir son successeur et croit avoir fait le bien à Charenton tel un bon Samaritain. Nombrilisme car M. Brétillon n’a en réalité, dans son discours, parlé que de lui.  En voulant remercier les Charentonnais, il leur dit : «Merci pour tout ce que vous m’avez apporté». Mais n’était-ce pas à lui d’apporter quelque chose aux Charentonnais !

Lire la suite

Les mensonges de MM. Gicquel et Brétillon

            Les 2048 pages du dictionnaire Le Petit Larousse illustré 2016 n’ont pas assez de mots pour décrire l’ampleur des mensonges de la majorité municipale. Dans les tribunes du journal CMag d’avril, cette majorité revient sur les événements du dernier conseil municipal, où, suite à la fameuse phrase du maire démissionnaire «Charenton, tu l’aimes ou tu la quittes», les élus de notre groupe Charenton Avant Tout avaient quitté la salle.

Capture d’écran 2016-04-10 à 18.40.29

            Or, la description qu’ils en font est affreusement éloignée de la réalité. Retrouvez ici nos articles, où vous pourrez lire les propositions que nous faisons, vous faire une idée de notre projet pour Charenton, nous qui en avons un, contrairement à ce qu’ose dire M. le Maire (Ci-gît la démocratie locale à Charenton et Débat d’Orientation Budgétaire 2016 de Charenton : La démocratie brisée à Charenton sur le blog de Gilles-Maurice Bellaïche).

         C’est pourquoi nous proposons, comme l’ont fait d’autres villes, de filmer les Conseils Municipaux, afin que la vérité éclate au grand jour!

Lire la suite

De la responsabilité de notre maire M. Brétillon

Décidément, les publications de notre journal municipal deviennent pour nous de véritables muses. Après avoir manifesté sa « non-fréquentabilité », l’équipe municipale nous fait part de son ire avec le collectif « Les maires en colère : J’aime ma ville » (d‘ailleurs, que fait cette publication dans notre journal municipal, et dans la section « Démocratie locale »? Est-ce un tract de l’UMP ?). Ils ont été quelque peu en manque d’inspiration sur leur appellation. Voici un nom qui collerait mieux : « Les maires UMP-UDI jouent les fausses victimes ».

Capture d’écran 2015-05-18 à 10.50.38

Lire la suite