Création du poste « Directeur de l’Urbanisme »: oui, mais…

Le 11 octobre dernier, le conseil municipal a voté la création d’un emploi de Directeur de l’Urbanisme. Les missions qui lui seront affectés sont les suivantes :

Le groupe des élus « Charenton avant tout » a voté cette création, que nous ne pouvons qu’appuyer. En effet, étant donnés les projets d’urbanisme de la majorité municipale, nous avons ici la venue d’un nouvel interlocuteur, non politique, qui pourra étudier sans idéologie les dossiers de la majorité municipale.

Cependant, le Parti Socialiste de Charenton reste vigilant. En effet, la droite charentonnaise persiste à ne montrer aucune ouverture face aux critiques des citoyens sur plusieurs projets d’urbanisme, comme par exemple le projet Lycée Jean Jaurès. D’ailleurs, la création du poste de Directeur de l’urbanisme montre bien l’échec de cette politique dans notre ville.

Citoyens charentonnais, continuons et intensifions la lutte contre le dogmatisme urbanistique de la droite charentonnaise!

Le bruit à Charenton, ça suffit!

Lors de la réunion publique du quartier du centre du 12 septembre fut abordé le sujet des nuisances sonores des différents travaux envisagés ainsi que ceux produits par certaines ventilations sur les toits. L’occasion pour Monsieur le Maire de réaffirmer sa prétendue vigilance sur le sujet. L’occasion pour nous de montrer l’absence totale de volonté politique pour traiter ce problème du bruit.

Voici quelques cartes:

D’abord, la carte des nuisances sonores induites par le chemin de fer. Vous pouvez voir que le niveau moyen de décibels provoqué par la ligne de chemin de fer le long de celle-ci dépasse allègrement les 75 dB(A), soit autant qu’un lave-linge.

Bruit moyen journalier dû aux lignes de chemin de fer

Bruit moyen journalier dû aux lignes de chemin de fer (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

Si on ne garde que les données nocturnes pour le bruit dû au chemin de fer:

Bruit nocturne induit par la ligne de chemin de fer

Bruit nocturne induit par la ligne de chemin de fer (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

Ainsi, le long de la ligne de chemin de fer la nuit, les riverains doivent subir autour de 70dB(A), uniquement à cause de cette ligne.

Si maintenant on se focalise sur la route. Voici les deux même cartes, l’une présentant le niveau moyen sur la journée, l’autre focalisée sur la nuit. Vous verrez que presque tout le territoire dépasse les 60 dB(A), et qu’une grande partie dépasse les 75 dB(A). En particulier la nuit, où tous les riverains du Quai des Carrières et au delà doivent subir les mêmes 75 dB(A):

Bruit moyen induit par la route

Bruit moyen journalier induit par la route (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

 

Bruit nocturne induit par la route

Bruit nocturne induit par la route (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

Rappelons que, légalement, les niveaux de décibels ne doivent pas dépasser en moyenne 68 dB(A) pour la route (62 de nuit).

Si maintenant on réunit les deux modes de transports, voici la carte qui en résulte:

Bruit moyen routes et fer

Bruit moyen routes et fer (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

 

Voici un tableau (cliquez pour agrandir) qui montre l’ampleur de la population touchée par le bruit en 2014 (sur l’ensemble Charenton – Saint-Maurice):

Nombre de personnes affectées par le bruit, selon la nature (route, fer, Installation classée pour la protection de l'environnement, Multisource)

Nombre de personnes affectées par le bruit, selon la nature (route, fer, Installation classée pour la protection de l’environnement, Multisource) (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

Vous pouvez voir que 26 200 personnes sont affectées par les décibels journaliers supérieurs à 65 dB(A) rien que pour la route (près de 9 000 pour la nuit).

Lire la suite

Projet du Pont, le vrai visage de la majorité

La réunion publique du quartier du Centre qui se tint le 12 septembre dernier montra aux yeux de tous l’amateurisme de la majorité municipale, sur tous les aspects, notamment sur la politique du foncier. L’exemple du projet du quartier du Pont en est une preuve éclatante.

reunionquartiersept2016

En effet, et sans vouloir remettre en cause la compétence du cabinet d’architecte et de 3F immobilier, il semble que ceux qui sont à l’origine du projet ne comprennent absolument rien aux problématiques de ce quartier et se moquent complétement des remarques ou oppositions de ceux qui seront les premiers concernés par le projet, à savoir les habitants de ce quartier.

Lire la suite

2 dossiers que nous laisse M.Brétillon

Alors que he début d’année dans notre commune a été marquée par la démission de M.Brétillon de son mandat de maire, voici deux dossiers liés à l’immobilier qu’il nous laisse en suspend pour cette année 2016.

Tout d’abord l’éternel scandale charentonnais autour du Lycée Jean Jaurès. Nous vous en avons déjà souvent parlé (cliquez sur les liens pour lire les articles: Brétillon, logement: de l’ignorance au mensonge et Logement, nos propositions). Mais là, on a franchi une étape importante puisque l’association de défense de l’ancien lycée a « déposé au tribunal administratif de Melun son « mémoire en conclusion » qui compose le recours contre le permis de construire et de démolir » concernant celui-ci (cliquez sur le lien pour avoir l’article du Parisien qui traite du sujet: Charenton: les défenseurs de l’ex Lycée Jean Jaurès déposent un recours au tribunal).

ivr11_87940307va_p

S’il fallait une preuve que ce projet est d’une folie complète, en voici une toute aussi complète avec « 7 mémoires et 71 pièces ». Au delà de cette folie, on voit une fois de plus le peu d’intérêt que M.Brétillon —et de même pour M.Gicquel et toute la majorité— consacrait aux avis de la population. Au lieu de gérer ce dossier avec l’intégrité que la population est en droit d’exiger à son maire, voici celle-ci contrainte, au travers de ses associations, de passer devant les tribunaux.

Lire la suite

Notre modèle, nos valeurs pour Charenton

Dans cet article, nous allons revenir une dernière fois sur la «lettre de vos élus de la majorité municipale» et plus particulièrement sur un paragraphe qui attire notre attention:

«Ce qui nous rassemble, c’est de préserver le cadre de vie de notre ville, une ville où la sécurité est une préoccupation, où l’urbanisme est maitrisé, où les équipements municipaux sont de qualité, où les transports en commun sont nombreux et variés. Ce qui nous rassemble également, c’est que nous ne voulons pas du modèle socialiste».

Sur la première partie de cet extrait, que pouvons-nous dire si ce n’est que tout cela n’est que pure fantaisie fallacieuse car complètement déconnecté de leurs actes? Prenons chaque point:

Lire la suite

Logement, nos propositions

Après notre dernier article au sujet des absurdités émises par la majorité municipale par rapport à notre positionnement en ce qui concerne le logement à Charenton, détaillons précisément nos propositions, afin que vous, habitants de notre ville, soyez à même de comparer les projets et les idées, entre une droite résignée à diviser la population et un Parti Socialiste engagé à faciliter l’accès au logement pour tous.

Avant de citer nos propositions, il convient de mettre fin à un certain nombre d’idées reçues sur le logement social. Aujourd’hui, quand on dit «logement social», on nous répond: «cité», «exclusion», «tour», «HLM»… Et il est vrai que si l’on regarde les types de constructions réalisées sur ses 50 dernières années, on peut aisément associer au logement social ces termes. Qu’en est-il aujourd’hui?

habitat

Lire la suite