7 et 8 septembre: attention au bruit!

Ce soir et demain soir, les Charentonnais habitant le long de la ligne de chemin de fer vont subir les nuisances sonores de « travaux de meulage de rail ». Même le Parisien 94 connaît les problèmes de bruit que la ligne de SNCF cause dans notre ville. Egalement que rien n’est fait Lire la suite…

Election de M. Gicquel, Maire de Charenton

Ce lundi 2 mai 2016, M. Brétillon, lors d’un Conseil Municipal extraordinaire, a passé le flambeau à son premier adjoint M. Gicquel.

En préambule dudit Conseil, M. Brétillon a souhaité prononcer un discours afin de clôturer ses 15 ans de mandat en tant que maire. Alors que l’idée est somme toute louable et légitime, quelle ne fut pas notre stupéfaction à son écoute!

Hervé Gicquel et Jean-Marie Brétillon

En effet, nous fûmes les témoins d’une grand-messe d’auto-satisfaction et d’un nombrilisme à tout rompre. Auto-satisfaction puisque M. Brétillon ne rougît même pas en avouant qu’il souhaitait lui-même choisir son successeur et croit avoir fait le bien à Charenton tel un bon Samaritain. Nombrilisme car M. Brétillon n’a en réalité, dans son discours, parlé que de lui.  En voulant remercier les Charentonnais, il leur dit : «Merci pour tout ce que vous m’avez apporté». Mais n’était-ce pas à lui d’apporter quelque chose aux Charentonnais !

(suite…)

Les mensonges de MM. Gicquel et Brétillon

            Les 2048 pages du dictionnaire Le Petit Larousse illustré 2016 n’ont pas assez de mots pour décrire l’ampleur des mensonges de la majorité municipale. Dans les tribunes du journal CMag d’avril, cette majorité revient sur les événements du dernier conseil municipal, où, suite à la fameuse phrase du maire démissionnaire «Charenton, tu l’aimes ou tu la quittes», les élus de notre groupe Charenton Avant Tout avaient quitté la salle.

Capture d’écran 2016-04-10 à 18.40.29

            Or, la description qu’ils en font est affreusement éloignée de la réalité. Retrouvez ici nos articles, où vous pourrez lire les propositions que nous faisons, vous faire une idée de notre projet pour Charenton, nous qui en avons un, contrairement à ce qu’ose dire M. le Maire (Ci-gît la démocratie locale à Charenton et Débat d’Orientation Budgétaire 2016 de Charenton : La démocratie brisée à Charenton sur le blog de Gilles-Maurice Bellaïche).

         C’est pourquoi nous proposons, comme l’ont fait d’autres villes, de filmer les Conseils Municipaux, afin que la vérité éclate au grand jour!

(suite…)

Ci-gît la démocratie locale à Charenton

Ci-gît la démocratie locale à Charenton.

Date de décès : 17 février 2016

Lieu : Salle du Conseil Municipal

Cause du décès : fièvre d’autoritarisme de la majorité municipale.

Ce mercredi 17 février 2016, nous avons pu assister lors du Conseil municipal à la débâcle du débat public dans son sens le plus noble, lui qui a laissé place la bêtise publique. Lors du Débat d’Orientation Budgétaire, moment fort de l’année, qui voit l’énonciation des principales directions budgétaires et politiques de l’année, à l’issue de l’intervention de Gilles-Maurice Bellaïche (cliquez ici pour la retrouver), président des élus du groupe «Charenton avant tout», notre maire jugea de bon ton d’y répondre : «Charenton, on l’aime ou on la quitte». Phrase à la suite de laquelle nos élus ont décidé de quitter la salle du conseil municipal.

160217-Le Paris les élus PS quitent le Conseil

A ce scandale voici notre réponse.

Elus de la majorité, aimez-vous votre ville quand jamais vous ne consultez ses habitants sur des projets qui les concernent directement, quand nous proposons de toujours les associer ?

(suite…)

2 dossiers que nous laisse M.Brétillon

Alors que he début d’année dans notre commune a été marquée par la démission de M.Brétillon de son mandat de maire, voici deux dossiers liés à l’immobilier qu’il nous laisse en suspend pour cette année 2016.

Tout d’abord l’éternel scandale charentonnais autour du Lycée Jean Jaurès. Nous vous en avons déjà souvent parlé (cliquez sur les liens pour lire les articles: Brétillon, logement: de l’ignorance au mensonge et Logement, nos propositions). Mais là, on a franchi une étape importante puisque l’association de défense de l’ancien lycée a « déposé au tribunal administratif de Melun son « mémoire en conclusion » qui compose le recours contre le permis de construire et de démolir » concernant celui-ci (cliquez sur le lien pour avoir l’article du Parisien qui traite du sujet: Charenton: les défenseurs de l’ex Lycée Jean Jaurès déposent un recours au tribunal).

ivr11_87940307va_p

S’il fallait une preuve que ce projet est d’une folie complète, en voici une toute aussi complète avec « 7 mémoires et 71 pièces ». Au delà de cette folie, on voit une fois de plus le peu d’intérêt que M.Brétillon —et de même pour M.Gicquel et toute la majorité— consacrait aux avis de la population. Au lieu de gérer ce dossier avec l’intégrité que la population est en droit d’exiger à son maire, voici celle-ci contrainte, au travers de ses associations, de passer devant les tribunaux.

(suite…)

Réfugiés: les maux des mots

La crise actuelle des réfugiés nous a tous confrontés à l’urgence d’une réponse efficace et humaine. Nous tenons d’ailleurs à saluer le courage des élus de tout bord qui ont assumé la volonté d’aider ceux qui ont fui les bombes et la mort.

Toutefois, cette urgence a révélé les caractères de certains élus qui se disent de la République au grand jour, jouant sur les peurs et le populisme. Entre les élus et membres en tout genre du Front National qui se vautrent dans l’ignominie la plus totale — toute autre réaction nous aurait étonnés— et les quelques élus de la droite extrême proférant des discours dépourvus de bon sens et d’humanité, il y a de quoi s’affoler.

(suite…)