Bercy – Valmy: à quand la prise de conscience?

Ce mercredi 7 novembre, une première balade citoyenne, organisée par la Mairie, a déambulé dans le quartier de Bercy.

Etant donné que les participants étaient interrogés sur les façons de relier les quartiers au Sud des voies de chemin de fer et ceux du Nord; nous souhaitions réaffirmer ici quelques unes de nos propositions face à l’absence de mesures de la majorité municipale.

Nous souhaitons d’abord répondre à ce citoyen cité par Le Parisien 94, qui pose la question suivante:

« Couvrir l’ensemble des voies ferrées, ce n’est pas possible? » Tant que la Mairie ne fera pas preuve de volontarisme sur ce sujet, en effet, rien n’avancera. Nous proposons en effet que l’ensemble des voies ferrées soient couvertes, afin de protéger les riverains du bruit et de multiplier les liens entre les différents quartiers de notre ville. Alors que le cadre du projet Bercy-Charenton aurait été une bonne occasion de lancer le chantier, le Maire rate le coche, encore une fois.

La question de la présence des services et équipements manquants est également posée. Le simple fait de poser la question montre la total déconnexion de la majorité municipale vis-à-vis des habitants de Bercy et de Valmy, tant il est criant qu’il manque de nombreux services, notamment publics. Pensent-ils que le relais Poste suffit? Que Bercy 2 suffit?

La Mairie doit avoir pour ces quartiers une politique volontariste d’installation de commerces de proximité, de développement de services publics pour tous les âges.

Enfin, nous souhaitions attirer l’attention sur les transports. Là aussi, il faut ne pas connaitre la ville pour ne pas se rendre compte que ces quartiers sont bien sous-dotés en matière de transports. Avec une ligne 24 saturée et 109 qui ne sert que de ligne d’appoint, peu de solutions sont proposées à nos habitants. 

Au regard du nombre de nouveaux emplois concernés par les projets Charenton-Bercy, ou encore de l’autre côté de la Seine, ce sujet est à traiter d’ailleurs dans sa globalité, en faisant intervenir également les communes voisines. C’est pourquoi nous proposons un renforcement de la ligne 24, avec l’augmentation de sa fréquence ainsi que de la capacité des bus. Nous proposons également que Charenton face entendre sa voix pour demander le prolongement de la ligne 10, jusqu’à Ivry Gambetta qui permettra de réduire le flux de personnes passant par Charenton pour traverser la Seine. Au delà du renforcement des services existants, de nouvelles solutions de transport doivent en outre être proposées.

Un véritable plan Charenton Cyclable doit être lancé pour sécuriser et accompagner les déplacement à vélo ou trottinette. La navette fluviale pourrait être également une nouvelle solution.

En fin de comptes, ce ne sont pas les idées, immédiatement applicables, qui pourraient manquer, mais la volonté politique de la majorité municipale actuelle de les mettre en oeuvre.

Fermeture de nuit du Commissariat de Charenton

La Section du Parti Socialiste de Charenton-le-Pont s’associe aux initiative des maires d’Alfortville, de Saint-Maurice et de Charenton-le-Pont dans la lutte contre la fermeture de nuit de nos commissariats respectifs et les projets de mutualisation.

Au-delà des oppositions et étiquettes politiques, nous souhaitons, en responsabilité, dénoncer ces mesures, qui porteront atteinte à la sécurité des citoyens sur nos villes, notamment aux horaires les plus compliqués. Ces mesures ne relèvent que de basses considérations financières injustifiées, quand les fonctionnaires de police ont davantage besoin de moyens appropriés et étendus afin de mener à bien leurs missions.

Nous prenons note de la position de Valérie Martineau, directrice territoriale de la sécurité de proximité, de ne pas porter ces mesures dans l’immédiat. Toutefois, nous resterons vigilants pour préserver justement une police de proximité au service des citoyens, et notamment quand ceux-ci ont le plus besoin des forces de l’ordre. La Section du Parti Socialiste de Charenton-le-Pont ainsi que les élus du groupe Charenton avant Tout au Conseil Municipal participeront donc au rassemblement organisé ce samedi 9 juin devant le Commissariat de Charenton-le-Pont.

Communiqué de Presse sur la fiscalité locale

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

A la suite du Conseil Municipal de ce 11 avril 2018, la Section du Parti Socialiste de Charenton-le-Pont et les élus du Groupe Charenton avant Tout dénoncent la dérive communicationnelle, institutionnelle et politique menée par la majorité municipale LR, menée par le Maire Hervé Gicquel.

En effet, nous avons eu la surprise de voir, concernant l’évolution de la fiscalité locale, un énorme « 0%» en « Une » du Charenton Magazine, distribué et lu par les  Charentonnais·e·s. Et ce, avant même le vote du Conseil Municipal.

Si nous prônons l’information – impartiale, complète et transparente – des Charentonnais·es, nous estimons que les annonces doivent se faire dans le respect de la procédure, des élu·e·s d’opposition au sein du Conseil municipal, et, par eux, de l’ensemble des Charentonnais·es, c’est à dire après le vote en Conseil Municipal.

En outre, et c’est plus grave, ce « 0% » est volontairement mensonger.

En effet, entre la revalorisation des bases fiscales décidée par le Gouvernement qui implique une augmentation automatique de 1,2% des taxes locales pour les Charentonnais·es, la revalorisation de tous les tarifs des services publics communaux (cimetières, cantines, centre de loisirs, stationnement payant aux deux roues, …) et la création de nouveaux impôts locaux (taxe de séjour, …), ce sont l’équivalent de plus de 10% d’augmentation de la Taxe d’Habitation qui est, en réalité, reportée sur les épaules des Charentonnais·e·s.

Lire la suite

Création du poste « Directeur de l’Urbanisme »: oui, mais…

Le 11 octobre dernier, le conseil municipal a voté la création d’un emploi de Directeur de l’Urbanisme. Les missions qui lui seront affectés sont les suivantes :

Le groupe des élus « Charenton avant tout » a voté cette création, que nous ne pouvons qu’appuyer. En effet, étant donnés les projets d’urbanisme de la majorité municipale, nous avons ici la venue d’un nouvel interlocuteur, non politique, qui pourra étudier sans idéologie les dossiers de la majorité municipale.

Cependant, le Parti Socialiste de Charenton reste vigilant. En effet, la droite charentonnaise persiste à ne montrer aucune ouverture face aux critiques des citoyens sur plusieurs projets d’urbanisme, comme par exemple le projet Lycée Jean Jaurès. D’ailleurs, la création du poste de Directeur de l’urbanisme montre bien l’échec de cette politique dans notre ville.

Citoyens charentonnais, continuons et intensifions la lutte contre le dogmatisme urbanistique de la droite charentonnaise!

Piscine à Charenton: quand s’arrêtera la gabegie?

Après la légionelle en juin 2014, causant la fermeture de la piscine pendant toutes les vacances scolaires; après les travaux de cet été, qui de retards en retards condamnèrent les portes de l’installation pendant plusieurs semaines; nous voici une nouvelle fois confrontés à l’impossibilité pour les Charentonnais d’aller à la piscine.

En effet, voici ce que l’on pouvait lire sur le site de la ville Charenton.fr:

Capture d’écran 2017-03-07 à 21.43.48

En résumé, la piscine a déjà été fermée pendant ces dernières semaines, et nous ne savons toujours pas à quel moment elle pourra de nouveau accueillir les usagers!

Alors que depuis plusieurs années, les élus du groupe Charenton avant tout et nos militants ne cessent de revendiquer la mise en place d’autres solutions que des petits travaux tous les quatre matins, la droite charentonnaise s’entête à ne pas traiter le problème de la piscine à bras le corps, au détriment des écoles, des clubs, des employés municipaux, enfin de tous les usagers.

Lire la suite

Quartier du Pont: une démolition honteuse

Les habitants et habitués du Quartier du Pont ont pu le voir: la démolition à la rue du Pont a commencée.

Le Parisien, 30 janvier 2017

Le Parisien, 30 janvier 2017

Alors que les habitants avaient montré leur mécontentement à plusieurs reprises, alors que nous mêmes avions alertés sur les dangers que le projet faisait porter en l’état sur le quartier tout entier, alors enfin qu’un recours a été déposé par des riverains contre le projet et que le jugement se fait attendre, voilà la démolition entamée.

Lire la suite