Des économies sur le dos des touts petits!

Le Parti Socialiste de Charenton souhaite une bonne rentrée à tous les Charentonnais !

Cette période marque aussi la rentrée pour les plus petits d’entre nous, et pour une bonne part, l’entrée en crèche. Nous souhaitions donc revenir sur une décision prise en Conseil Municipal le 27 Juin dernier, concernant la mise en délégation de service public du multi-accueil « Paris ».

Des économies au détriment des petits Charentonnais !

A la rentrée dernière déjà, parents et enfants découvraient, non sains peine, la nouvelle organisation de la crèche « Bleu ». Sous couvert d’expérimentation, l’exécutif municipal avait alors décidé de déléguer la gestion de cet établissement petite enfance à une entreprise privée. Nous demandions alors que le seul critère qui vaille soit l’amélioration de la qualité de service pour les Charentonnais.

Nous le savions, la seule motivation de la majorité municipale résidait dans les économies réalisées par ce changement. C’est donc sans surprise que l’exécutif a souhaité étudier l’opportunité de recourir à un prestataire privé sur une autre structure, le multi-accueil « Paris ». Pour ce faire, un cabinet a été mandaté afin de réaliser un diagnostic des différents modes de gestion existants, notamment sur les aspects qualitatifs.

Ce cabinet tire les enseignements suivants : « Retours négatifs des parents », « équipe moins qualitative », « manque d’activités », « taux de facturation moins favorables aux familles » … Le rapport souligne même l’expérience et la qualité des équipes des installations en régie, sous contrôle de la ville! Après un peu moins d’un an d’exploitation, le bilan est sans appel : la délégation de service public à la crèche « Bleu » est un échec.

Errare humanun est, perseverare diabolicum (Se tromper est humain, persévérer est diabolique)

Cet échec se mesure sur tous les plans : financiers pour les familles, qualitatifs pour les enfants et les parents. Le seul gagnant : non pas le portefeuille des familles, mais celui de la commune. Les éventuelles économies ne sont en effet pas répercutées sur les tarifs !

Nous regrettons que malgré ces constats accablants, l’exécutif municipal choisit d’étendre ce mode de gestion au multi-accueil « Paris ». Car si nous ne négligeons pas l’enjeu d’optimiser la dépense publique, nous n’acceptons pas que cela soit fait au détriment des Charentonnais, et encore moins les plus jeunes d’entre eux.

Joao Martins Pereira  et  Alison Uddin
Secrétaire de Section      Elue au Conseil Municipal pour le groupe Charenton avant tout

Le programme de la liste Charenton Avant Tout pour les Elections Municipales

Le programme de la liste Charenton Avant Tout pour les élections municipales des 23 et 30 mars 2014 est construit autour de 20 priorités pour  Charenton et la communauté de communes Charenton/Saint-Maurice. Il est consultable ci-dessous !

20 priorités pour Charenton par Charenton Avant Tout

Le vrai bilan de Jean-Marie Brétillon : beaucoup de promesses non tenues !

Les élections municipales auront lieu les 23 et 30 mars prochain. Le second mandat de Jean-Marie Brétillon et des élus de la liste « Charenton Demain » touche à sa fin. Après six années à la tête de cette ville, mais treize au total, il est temps de tirer le bilan de sa politique.

Bilan-Brétillon

Les promesses ont-elles été tenues ? Ont-elles réussi à améliorer notre ville et notre quotidien ? Nous avons ressorti le programme 2008 du candidat Jean-Marie Brétillon pour le comparer à la réalité actuelle à Charenton. Les différences sont effarantes ! Voyez-vous mêmes :

Promesse 2008 (issue du programme de Jean-Marie Brétillon) : « Mettre en place un « chèque famille » pour chaque famille dès le premier enfant, sans condition de ressources pour garantir le libre choix des parents en matière de garde. »

La réalité en 2014 : Le chèque famille est resté lettre morte. Les aides sans condition de ressource n’existent qu’à partir du troisième enfant. Les familles sont livrées à elles-mêmes pour trouver une solution de garde en cas de refus d’une place en crèche. Le libre choix de garde n’existe pas plus en 2014 qu’en 2008.

Promesse 2008 : « Favoriser l’accession à la propriété et notamment à la propriété sociale, encourager la construction de logements locatifs à loyer intermédiaire accessibles aux classes moyennes. »

La réalité en 2014 : L’accès au logement est toujours aussi problématique : les prix des logements ont flambé, l’accès au logement social est saturé. La municipalité a même donné le droit d’attribution des logements au préfet et aux bailleurs sociaux, se privant ainsi du droit de choisir à qui les affecter.

Promesse 2008 : « Demeurer l’une des villes les moins fiscalisées du département. » Lire la suite

14 mai : Réunion-Débat sur la Petite Enfance, avec Isabelle Santiago

Crèches, garderies, nounous, … ?

Quelles solutions pour la petite enfance ?

 

Réunion-débat

Le 14 mai 2013, à 20h30

Brasserie Le Beaujolais

A l’angle de la rue de la liberté et l’avenue de Verdun, 94220, Charenton-le-Pont

 

Avec

Isabelle Santiago

 

Isabelle Santiago

Isabelle Santiago

  • Vice présidente du Conseil général du Val-de-Marne, chargée de la prévention et de la protection de l’enfance
  • Maire adjointe d’Alfortville en charge de la petite enfance