Le bruit à Charenton, ça suffit!

Lors de la réunion publique du quartier du centre du 12 septembre fut abordé le sujet des nuisances sonores des différents travaux envisagés ainsi que ceux produits par certaines ventilations sur les toits. L’occasion pour Monsieur le Maire de réaffirmer sa prétendue vigilance sur le sujet. L’occasion pour nous de montrer l’absence totale de volonté politique pour traiter ce problème du bruit.

Voici quelques cartes:

D’abord, la carte des nuisances sonores induites par le chemin de fer. Vous pouvez voir que le niveau moyen de décibels provoqué par la ligne de chemin de fer le long de celle-ci dépasse allègrement les 75 dB(A), soit autant qu’un lave-linge.

Bruit moyen journalier dû aux lignes de chemin de fer

Bruit moyen journalier dû aux lignes de chemin de fer (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

Si on ne garde que les données nocturnes pour le bruit dû au chemin de fer:

Bruit nocturne induit par la ligne de chemin de fer

Bruit nocturne induit par la ligne de chemin de fer (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

Ainsi, le long de la ligne de chemin de fer la nuit, les riverains doivent subir autour de 70dB(A), uniquement à cause de cette ligne.

Si maintenant on se focalise sur la route. Voici les deux même cartes, l’une présentant le niveau moyen sur la journée, l’autre focalisée sur la nuit. Vous verrez que presque tout le territoire dépasse les 60 dB(A), et qu’une grande partie dépasse les 75 dB(A). En particulier la nuit, où tous les riverains du Quai des Carrières et au delà doivent subir les mêmes 75 dB(A):

Bruit moyen induit par la route

Bruit moyen journalier induit par la route (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

 

Bruit nocturne induit par la route

Bruit nocturne induit par la route (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

Rappelons que, légalement, les niveaux de décibels ne doivent pas dépasser en moyenne 68 dB(A) pour la route (62 de nuit).

Si maintenant on réunit les deux modes de transports, voici la carte qui en résulte:

Bruit moyen routes et fer

Bruit moyen routes et fer (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

 

Voici un tableau (cliquez pour agrandir) qui montre l’ampleur de la population touchée par le bruit en 2014 (sur l’ensemble Charenton – Saint-Maurice):

Nombre de personnes affectées par le bruit, selon la nature (route, fer, Installation classée pour la protection de l'environnement, Multisource)

Nombre de personnes affectées par le bruit, selon la nature (route, fer, Installation classée pour la protection de l’environnement, Multisource) (Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement Charenton-Saint-Maurice)

Vous pouvez voir que 26 200 personnes sont affectées par les décibels journaliers supérieurs à 65 dB(A) rien que pour la route (près de 9 000 pour la nuit).

(suite…)

Vite! Fusionnons Charenton et Saint Maurice!

Dans le cadre de la création de la Métropole du Grand Paris, il est prévu le regroupement des villes de la petite couronne au sein de 12 territoires, qui vont se substituer aux intercommunalités actuelles. La carte qui se dessine intègre Charenton-le-Pont dans l’Association des Collectivités Territoriales de l’Est Parisien (ACTEP), association qui pré-existait au Grand Paris puisqu’elle fut créée en 2000.

4947093_la-carte-des-territoires-jpeg

(source: Le Parisien)

Pourquoi en parler aujourd’hui?

(suite…)

Aire d’accueil des gens du voyage : suite

2013-Aire accueilDepuis maintenant plusieurs semaines, les élus UMP et UDI des villes proches du bois de Vincennes prétextent une volonté de préserver le bois pour expliquer leur opposition à l’installation d’une aire d’accueil de gens du voyage, qui sera coincée entre le centre de rétention administratif et la Garde Républicaine. Au fil des débats et de leur manifestation, les langues se délient et les vraies motivations se dévoilent. En réalité, ils n’ont que faire de la préservation du bois. Leur seul objectif est de surfer sur des sentiments de peur et d’exclusion à l’égard d’un type de population, afin de faire parler d’eux. Lire la suite

Aire d’accueil des gens du voyage : la manipulation des Charentonnais par la peur !

2013-Aire accueil

Le 18 février dernier, lors du conseil de la communauté de communes, c’est un échange bien curieux qui a eu lieu entre Gilles-Maurice Bellaïche et Jean-Marie Brétillon. Il portait sur l’implantation d’une aire d’accueil de gens du voyage dans le bois de Vincennes (75012 Paris). 
J-M Brétillon a proposé, en fin de séance, un vœu à adresser à la Ville de Paris pour qu’elle engage de meilleures consultations avec les villes riveraines du bois sur l’implantation de cette aire et sur la préservation de la Charte qui régit l’utilisation du bois.

Les termes du vœu permettaient globalement de donner une image unanime des élus Charentonnais. 
Ce vœu n’était pas prévu à l’ordre du jour, ce qui est contraire à la loi ! Toutefois, nous avons pris acte de cette demande et proposé une petite modification, qui portait sur la suppression de 3 mots qui auraient pu laisser supposer des intentions contraires à celle des élus de la communauté de communes.
Dans le même temps M. Christian Cambon, Maire de Saint-Maurice, (qui découvrait lui aussi le texte !) demandait de supprimer un mot… qui faisait aussi partie des trois mots que nous contestions. Lire la suite

Non ! L’augmentation de la taxe d’habitation à Charenton n’a pas permis de financer la rénovation du marché Emile Bertrand

Dans son édition du 22 novembre 2012, « le Parisien » Val-de-Marne est revenu sur la pénalisation en 2011 de près de 31 000 foyers de Charenton-le-Pont et Saint-Maurice qui avaient vu augmenter considérablement leurs taxes d’habitation. Pour rappel, les élus d’opposition, Gilles-Maurice Bellaïche et Arieh Adida, avaient demandé la restitution aux Charentonnais et Mauritiens des impôts supplémentaires indûment prélevés.
Jean-Marie Brétillon, Président de la Communauté de communes et son Vice-Président, Christian Cambon, respectivement Maires de Charenton-le-Pont et de Saint-Maurice s’y étaient refusés.  Lire la suite

Menaces sur les activités culturelles à Charenton et Saint-Maurice

 Les activités culturelles sont entrées dans la ligne de mire des maires de Charenton et de Saint-Maurice. A peine les premières mesures de redressement économique de notre pays ont-elles été annoncées par le gouvernement que les deux édiles en ont fait un prétexte pour laisser supposer un gros coup de rabot sur l’offre culturelle de nos communes dans un article du Parisien (26 octobre 2012) ou dans le journal municipal de Saint-Maurice (octobre 2012). Ainsi, ils trouvaient enfin un prétexte pour récupérer à leurs propres comptes les budgets attribués à la politique culturelle de la Communauté de communes, et croyaient pouvoir s’en sortir sans faire mauvaise figure. Lire la suite