Des économies sur le dos des touts petits!

Le Parti Socialiste de Charenton souhaite une bonne rentrée à tous les Charentonnais !

Cette période marque aussi la rentrée pour les plus petits d’entre nous, et pour une bonne part, l’entrée en crèche. Nous souhaitions donc revenir sur une décision prise en Conseil Municipal le 27 Juin dernier, concernant la mise en délégation de service public du multi-accueil « Paris ».

Des économies au détriment des petits Charentonnais !

A la rentrée dernière déjà, parents et enfants découvraient, non sains peine, la nouvelle organisation de la crèche « Bleu ». Sous couvert d’expérimentation, l’exécutif municipal avait alors décidé de déléguer la gestion de cet établissement petite enfance à une entreprise privée. Nous demandions alors que le seul critère qui vaille soit l’amélioration de la qualité de service pour les Charentonnais.

Nous le savions, la seule motivation de la majorité municipale résidait dans les économies réalisées par ce changement. C’est donc sans surprise que l’exécutif a souhaité étudier l’opportunité de recourir à un prestataire privé sur une autre structure, le multi-accueil « Paris ». Pour ce faire, un cabinet a été mandaté afin de réaliser un diagnostic des différents modes de gestion existants, notamment sur les aspects qualitatifs.

Ce cabinet tire les enseignements suivants : « Retours négatifs des parents », « équipe moins qualitative », « manque d’activités », « taux de facturation moins favorables aux familles » … Le rapport souligne même l’expérience et la qualité des équipes des installations en régie, sous contrôle de la ville! Après un peu moins d’un an d’exploitation, le bilan est sans appel : la délégation de service public à la crèche « Bleu » est un échec.

Errare humanun est, perseverare diabolicum (Se tromper est humain, persévérer est diabolique)

Cet échec se mesure sur tous les plans : financiers pour les familles, qualitatifs pour les enfants et les parents. Le seul gagnant : non pas le portefeuille des familles, mais celui de la commune. Les éventuelles économies ne sont en effet pas répercutées sur les tarifs !

Nous regrettons que malgré ces constats accablants, l’exécutif municipal choisit d’étendre ce mode de gestion au multi-accueil « Paris ». Car si nous ne négligeons pas l’enjeu d’optimiser la dépense publique, nous n’acceptons pas que cela soit fait au détriment des Charentonnais, et encore moins les plus jeunes d’entre eux.

Joao Martins Pereira  et  Alison Uddin
Secrétaire de Section      Elue au Conseil Municipal pour le groupe Charenton avant tout

Fermeture de nuit du Commissariat de Charenton

La Section du Parti Socialiste de Charenton-le-Pont s’associe aux initiative des maires d’Alfortville, de Saint-Maurice et de Charenton-le-Pont dans la lutte contre la fermeture de nuit de nos commissariats respectifs et les projets de mutualisation.

Au-delà des oppositions et étiquettes politiques, nous souhaitons, en responsabilité, dénoncer ces mesures, qui porteront atteinte à la sécurité des citoyens sur nos villes, notamment aux horaires les plus compliqués. Ces mesures ne relèvent que de basses considérations financières injustifiées, quand les fonctionnaires de police ont davantage besoin de moyens appropriés et étendus afin de mener à bien leurs missions.

Nous prenons note de la position de Valérie Martineau, directrice territoriale de la sécurité de proximité, de ne pas porter ces mesures dans l’immédiat. Toutefois, nous resterons vigilants pour préserver justement une police de proximité au service des citoyens, et notamment quand ceux-ci ont le plus besoin des forces de l’ordre. La Section du Parti Socialiste de Charenton-le-Pont ainsi que les élus du groupe Charenton avant Tout au Conseil Municipal participeront donc au rassemblement organisé ce samedi 9 juin devant le Commissariat de Charenton-le-Pont.

Communiqué de Presse sur la fiscalité locale

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

A la suite du Conseil Municipal de ce 11 avril 2018, la Section du Parti Socialiste de Charenton-le-Pont et les élus du Groupe Charenton avant Tout dénoncent la dérive communicationnelle, institutionnelle et politique menée par la majorité municipale LR, menée par le Maire Hervé Gicquel.

En effet, nous avons eu la surprise de voir, concernant l’évolution de la fiscalité locale, un énorme « 0%» en « Une » du Charenton Magazine, distribué et lu par les  Charentonnais·e·s. Et ce, avant même le vote du Conseil Municipal.

Si nous prônons l’information – impartiale, complète et transparente – des Charentonnais·es, nous estimons que les annonces doivent se faire dans le respect de la procédure, des élu·e·s d’opposition au sein du Conseil municipal, et, par eux, de l’ensemble des Charentonnais·es, c’est à dire après le vote en Conseil Municipal.

En outre, et c’est plus grave, ce « 0% » est volontairement mensonger.

En effet, entre la revalorisation des bases fiscales décidée par le Gouvernement qui implique une augmentation automatique de 1,2% des taxes locales pour les Charentonnais·es, la revalorisation de tous les tarifs des services publics communaux (cimetières, cantines, centre de loisirs, stationnement payant aux deux roues, …) et la création de nouveaux impôts locaux (taxe de séjour, …), ce sont l’équivalent de plus de 10% d’augmentation de la Taxe d’Habitation qui est, en réalité, reportée sur les épaules des Charentonnais·e·s.

Lire la suite

Renouvellement des instances du Parti Socialiste

Ce jeudi 29 mars se sont tenus les votes pour le renouvellement de nos instances nationales, fédérales et locales, au titre du Congrès du Parti Socialiste.

Nous félicitons Olivier Faure pour son élection en tant que Premier Secrétaire du Parti Socialiste. Nous nous engagerons pleinement, à Charenton, dans la Renaissance qu’il souhaite porter à notre mouvement et à nos idées.

Nous félicitons également Jonathan Kienzlen, reconduit dans ses fonctions de Premier Secrétaire Fédéral du Val-de-Marne.

En ce qui concerne la Section de Charenton, les militants ont désigné João Martins Pereira comme Secrétaire de Section à la suite de Jeanne Stefani. Nous remercions chaleureusement Jeanne pour son engagement sans faille et reconnu de tous au cours de ce mandat.

Après ce renouvellement des instances, notre travail consistera maintenant à retourner sur le terrain, pour la défense des intérêts des Charentonnais!

A très bientôt, sur ce site internet et sur le terrain !

Création du poste « Directeur de l’Urbanisme »: oui, mais…

Le 11 octobre dernier, le conseil municipal a voté la création d’un emploi de Directeur de l’Urbanisme. Les missions qui lui seront affectés sont les suivantes :

Le groupe des élus « Charenton avant tout » a voté cette création, que nous ne pouvons qu’appuyer. En effet, étant donnés les projets d’urbanisme de la majorité municipale, nous avons ici la venue d’un nouvel interlocuteur, non politique, qui pourra étudier sans idéologie les dossiers de la majorité municipale.

Cependant, le Parti Socialiste de Charenton reste vigilant. En effet, la droite charentonnaise persiste à ne montrer aucune ouverture face aux critiques des citoyens sur plusieurs projets d’urbanisme, comme par exemple le projet Lycée Jean Jaurès. D’ailleurs, la création du poste de Directeur de l’urbanisme montre bien l’échec de cette politique dans notre ville.

Citoyens charentonnais, continuons et intensifions la lutte contre le dogmatisme urbanistique de la droite charentonnaise!

Résultats du 1er tour des législatives

Retrouvez ici le message de Joao Martins Pereira, notre candidat suppléant pour ces élections législatives, après le résultat du premier tour:

« Au lendemain du premier tour des élections législatives, je souhaitais remercier les 1.922 personnes qui ont voté pour Sophie Gallais et moi-même. Leur acte marque leur attachement au projet que nous portions, et je leur en suis reconnaissant.

Dans un esprit républicain, je souhaitais également féliciter les deux candidats présents au second tour, et formuler le souhait qu’ils puissent intégrer davantage qu’ils ne l’ont fait au premier tour les considérations spécifiques des habitants de Joinville-le-Pont, de Saint-Maurice, de Maisons-Alfort et de Charenton-le-Pont.

Le résultat ne laisse guère la place à l’hésitation quant à son analyse: il est clairement en dessous de ce que nous visions. Je ne m’étendrai pas ici sur le contexte général de l’élection: des gens bien plus compétents vous ressasseront leurs analyses superficielles et répétitives en boucle dans les médias. J’attirerai simplement l’attention sur l’abstention, au niveau national comme sur notre circonscription. Jamais un tel niveau n’avait été atteint sur les élections législatives, chacun d’entre nous devra oeuvrer pour que ce chiffre diminue.

Ce scrutin, et ses résultats, marquent la sentence après les nombreux avertissements que les citoyens nous avaient envoyés ces dernières années. Maintenant, à nous, hommes et femmes de gauche, de reconstruire. Reconstruire, non pas pour notre ego, non pas pour mener une lutte éperdue par désir du pouvoir, mais reconstruire car, j’en suis persuadé, notre pays, et nos territoires, ont besoin de personnes qui défendent des idées de gauche. En effet, alors que les « grands » ne parlent qu’économies et casse sociale, c’est à nous de défendre la solidarité, les services publics. De protéger notre environnement. D’améliorer sans cesse l’école de la République. De renforcer l’accès aux soins. De promouvoir l’égalité, sous toutes ses formes, partout où elle est absente. De faire vivre la liberté, lumière du phare de notre combat pour l’émancipation. De rendre concrète la fraternité, en ces temps troubles où cette belle idée reste très lointaine pour beaucoup.

Lire la suite