Communiqué de Presse sur la fiscalité locale

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

A la suite du Conseil Municipal de ce 11 avril 2018, la Section du Parti Socialiste de Charenton-le-Pont et les élus du Groupe Charenton avant Tout dénoncent la dérive communicationnelle, institutionnelle et politique menée par la majorité municipale LR, menée par le Maire Hervé Gicquel.

En effet, nous avons eu la surprise de voir, concernant l’évolution de la fiscalité locale, un énorme « 0%» en « Une » du Charenton Magazine, distribué et lu par les  Charentonnais·e·s. Et ce, avant même le vote du Conseil Municipal.

Si nous prônons l’information – impartiale, complète et transparente – des Charentonnais·es, nous estimons que les annonces doivent se faire dans le respect de la procédure, des élu·e·s d’opposition au sein du Conseil municipal, et, par eux, de l’ensemble des Charentonnais·es, c’est à dire après le vote en Conseil Municipal.

En outre, et c’est plus grave, ce « 0% » est volontairement mensonger.

En effet, entre la revalorisation des bases fiscales décidée par le Gouvernement qui implique une augmentation automatique de 1,2% des taxes locales pour les Charentonnais·es, la revalorisation de tous les tarifs des services publics communaux (cimetières, cantines, centre de loisirs, stationnement payant aux deux roues, …) et la création de nouveaux impôts locaux (taxe de séjour, …), ce sont l’équivalent de plus de 10% d’augmentation de la Taxe d’Habitation qui est, en réalité, reportée sur les épaules des Charentonnais·e·s.

Lire la suite

De la responsabilité de notre maire M. Brétillon

Décidément, les publications de notre journal municipal deviennent pour nous de véritables muses. Après avoir manifesté sa « non-fréquentabilité », l’équipe municipale nous fait part de son ire avec le collectif « Les maires en colère : J’aime ma ville » (d‘ailleurs, que fait cette publication dans notre journal municipal, et dans la section « Démocratie locale »? Est-ce un tract de l’UMP ?). Ils ont été quelque peu en manque d’inspiration sur leur appellation. Voici un nom qui collerait mieux : « Les maires UMP-UDI jouent les fausses victimes ».

Capture d’écran 2015-05-18 à 10.50.38

Lire la suite

Débat d’orientation : Ce que l’UMP ne fait pas pour Charenton, nous le ferons !

MairieCharentonLors du Conseil municipal du 7 février a eu lieu le Débat d’Orientation Budgétaire de la ville de Charenton. 
Il s’agit du moment où les groupes politiques exposent leur vision, pour les prochaines années, sur l’utilisation qu’ils feraient des recettes de la ville.
Je vous propose le texte intégral de mon intervention au nom du groupe des élus « Réunir Pour Changer à Charenton » :

Mesdames, Messieurs,

Je ne reviendrai pas sur le contexte économique national, mais je souhaite que l’acte III de la décentralisation qui est annoncé pose à la fois une véritable définition des attributions de chaque collectivités, qu’il en dessine le contexte budgétaire et enfin redonne une véritable marge de manœuvre financière aux collectivités locales pour cesser de les laisser dépendre quasi totalement des dotations de l’Etat. En définitive, nous souhaitons revenir à l’essence même de la décentralisation telles que les avaient imaginées les grandes lois de 1982.
La différence essentielle entre le débat d’orientation budgétaire et le débat budgétaire, c’est que le premier fixe les orientations fiscales et politiques et l’autre s’arrête à un exercice de 12 mois. L’un est plus prospectif alors que l’autre est limitativement inscrit dans l’exercice comptable. Nous allons donc moins parler chiffres que d’orientations.

Je me joins à vos félicitations aux services qui ont rédigé ce document, puisqu’il semble, à travers vos remerciements, que se soient eux qui l’ai fait. Je me permettrai alors deux remarques : Lire la suite

2013, un budget de combat contre la crise

Loin des contres-vérités et vues d’esprit raccourcies annoncées par l’UMP Charentonnaise, le gouvernement poursuit son action contre la crise tout en finançant les actions indispensables pour l’avenir : l’emploi, l’éducation, les PME, le logement, le pouvoir d’achat… Découvrez ci-dessous le budget en détail.

 

2013 : un budget de combat contre la crise

Projet de loi de Finances 2013 : un effort juste !

Jérôme Cahuzac, ministre du budget, a rappelé que dans le Projet de Loi de Finances 2013, l’effort sera concentré sur ceux qui le peuvent, à savoir un Français sur dix. Par ailleurs, le mécanisme de décôte mis en place par le gouvernement permettra à 7,5 millions de foyers fiscaux d’éviter de rentrer dans le barème de l’impôt ou de changer de tranche. Lire la suite

Jean-Marc Ayrault : «ce budget est juste, efficace sur le plan économique et permet de préserver nos priorités pour la France»

Le Premier Ministre était jeudi 27 septembre l’invité de l’émission Des Paroles et des Actes sur France 2, l’occasion de revenir sur l’action du gouvernement et plus particulièrement le budget 2013, présenté le lendemain.

Pour le chef du gouvernement, l’important est de travailler en confiance avec des ministres qui ont «le soucis du collectif, sont au service des Français et en accord avec le projet présidentiel.»

Le combat du gouvernement pour l’emploi

Un combat contre les plans sociaux

Evoquant Arcelor Mital, Florange et Sanofi, le chef de la majorité a indiqué que «nous ne devons jamais renoncer». Dans tous les cas, les règles doivent être claires et «les salariés ne doivent pas être des variables d’ajustement» ; en somme, les entreprises qui font des bénéfices ont une responsabilité à l’égard des salariés.
Suite