Ci-gît la démocratie locale à Charenton

Ci-gît la démocratie locale à Charenton.

Date de décès : 17 février 2016

Lieu : Salle du Conseil Municipal

Cause du décès : fièvre d’autoritarisme de la majorité municipale.

Ce mercredi 17 février 2016, nous avons pu assister lors du Conseil municipal à la débâcle du débat public dans son sens le plus noble, lui qui a laissé place la bêtise publique. Lors du Débat d’Orientation Budgétaire, moment fort de l’année, qui voit l’énonciation des principales directions budgétaires et politiques de l’année, à l’issue de l’intervention de Gilles-Maurice Bellaïche (cliquez ici pour la retrouver), président des élus du groupe «Charenton avant tout», notre maire jugea de bon ton d’y répondre : «Charenton, on l’aime ou on la quitte». Phrase à la suite de laquelle nos élus ont décidé de quitter la salle du conseil municipal.

160217-Le Paris les élus PS quitent le Conseil

A ce scandale voici notre réponse.

Elus de la majorité, aimez-vous votre ville quand jamais vous ne consultez ses habitants sur des projets qui les concernent directement, quand nous proposons de toujours les associer ?

Lire la suite

2 dossiers que nous laisse M.Brétillon

Alors que he début d’année dans notre commune a été marquée par la démission de M.Brétillon de son mandat de maire, voici deux dossiers liés à l’immobilier qu’il nous laisse en suspend pour cette année 2016.

Tout d’abord l’éternel scandale charentonnais autour du Lycée Jean Jaurès. Nous vous en avons déjà souvent parlé (cliquez sur les liens pour lire les articles: Brétillon, logement: de l’ignorance au mensonge et Logement, nos propositions). Mais là, on a franchi une étape importante puisque l’association de défense de l’ancien lycée a « déposé au tribunal administratif de Melun son « mémoire en conclusion » qui compose le recours contre le permis de construire et de démolir » concernant celui-ci (cliquez sur le lien pour avoir l’article du Parisien qui traite du sujet: Charenton: les défenseurs de l’ex Lycée Jean Jaurès déposent un recours au tribunal).

ivr11_87940307va_p

S’il fallait une preuve que ce projet est d’une folie complète, en voici une toute aussi complète avec « 7 mémoires et 71 pièces ». Au delà de cette folie, on voit une fois de plus le peu d’intérêt que M.Brétillon —et de même pour M.Gicquel et toute la majorité— consacrait aux avis de la population. Au lieu de gérer ce dossier avec l’intégrité que la population est en droit d’exiger à son maire, voici celle-ci contrainte, au travers de ses associations, de passer devant les tribunaux.

Lire la suite

La liste Front de Gauche-EELV apporte son soutien à Jean-Marie Brétillon (UMP) !

MairieCharentonLe premier conseil municipal de la mandature 2014-2020 a eu lieu dans la matinée de samedi 29 mars à Charenton. A l’ordre du jour figurait notamment l’élection du maire, pour laquelle les 3 élus de la liste « Charenton Avant Tout », soutenue par le PS de Charenton, ont choisi de présenter la candidature de Gilles-Maurice Bellaïche, leur tête de liste pour ces élections.

De son côté, Jean-Marie Brétillon a reçu la totalité des voix restantes, soit 32 voix, dont celle de l’élue « Font de Gauche – EELV ». Nul doute que les électeurs de la liste « Pour Charenton, l’Humain et l’Ecologie » apprécieront le choix de leur nouvelle élue, qui avait pourtant le choix de s’abstenir, de voter pour M. Bellaïche, voir de voter pour elle même. Il s’agit là d’un bien étrange moyen de faire entendre les voix de gauche qui se sont portées sur cette liste. En tout cas ce n’est très respectueux des électeurs !

Alors bien entendu, il peut s’agir d’une erreur ! Mais peut-on vraiment le croire ? Comment peut-on faire l’erreur de mettre dans une enveloppe le bulletin portant le nom de Jean-Marie Brétillon alors que des bulletins blancs sont à disposition ? Comment peut-on se déplacer et mettre cette enveloppe dans l’urne sans se rendre compte de son erreur à aucun moment. Ce n’est franchement pas sérieux !

Le programme de la liste Charenton Avant Tout pour les Elections Municipales

Le programme de la liste Charenton Avant Tout pour les élections municipales des 23 et 30 mars 2014 est construit autour de 20 priorités pour  Charenton et la communauté de communes Charenton/Saint-Maurice. Il est consultable ci-dessous !

20 priorités pour Charenton par Charenton Avant Tout

La Liste « Charenton Avant Tout » pour les élections municipales des 23 et 30 mars 2014

Après des semaines de rencontres et d’échanges avec les Charentonnais, Gilles-Maurice Bellaïche a eu à cœur de réunir autour de lui une équipe renouvelée, jeune et diverse qui représente les visages et l’avenir de Charenton.

Engagés politiques, militants associatifs ou simples citoyens, nous sommes motivés par le choix de vivre notre ville autrement. Nous représentons à nous tous le nouveau souffle dont Charenton a besoin. Nous venons de tous les quartiers de la ville et de tous horizons sociaux.

Liste Charenton Avant Tout

Tout comme la liste Charenton Avant Tout, Charenton est plurielle, multi générationnelle et de milieux socio-culturels variés. Ces différences ont malheureusement aujourd’hui tendance à couper notre ville en deux. A travers notre engagement et nos différences, nous voulons réunir autour d’une seule idée : Charenton Avant Tout !

Voir la liste

Le vrai bilan de Jean-Marie Brétillon : beaucoup de promesses non tenues !

Les élections municipales auront lieu les 23 et 30 mars prochain. Le second mandat de Jean-Marie Brétillon et des élus de la liste « Charenton Demain » touche à sa fin. Après six années à la tête de cette ville, mais treize au total, il est temps de tirer le bilan de sa politique.

Bilan-Brétillon

Les promesses ont-elles été tenues ? Ont-elles réussi à améliorer notre ville et notre quotidien ? Nous avons ressorti le programme 2008 du candidat Jean-Marie Brétillon pour le comparer à la réalité actuelle à Charenton. Les différences sont effarantes ! Voyez-vous mêmes :

Promesse 2008 (issue du programme de Jean-Marie Brétillon) : « Mettre en place un « chèque famille » pour chaque famille dès le premier enfant, sans condition de ressources pour garantir le libre choix des parents en matière de garde. »

La réalité en 2014 : Le chèque famille est resté lettre morte. Les aides sans condition de ressource n’existent qu’à partir du troisième enfant. Les familles sont livrées à elles-mêmes pour trouver une solution de garde en cas de refus d’une place en crèche. Le libre choix de garde n’existe pas plus en 2014 qu’en 2008.

Promesse 2008 : « Favoriser l’accession à la propriété et notamment à la propriété sociale, encourager la construction de logements locatifs à loyer intermédiaire accessibles aux classes moyennes. »

La réalité en 2014 : L’accès au logement est toujours aussi problématique : les prix des logements ont flambé, l’accès au logement social est saturé. La municipalité a même donné le droit d’attribution des logements au préfet et aux bailleurs sociaux, se privant ainsi du droit de choisir à qui les affecter.

Promesse 2008 : « Demeurer l’une des villes les moins fiscalisées du département. » Lire la suite