Le programme de la liste Charenton Avant Tout pour les Elections Municipales

Le programme de la liste Charenton Avant Tout pour les élections municipales des 23 et 30 mars 2014 est construit autour de 20 priorités pour  Charenton et la communauté de communes Charenton/Saint-Maurice. Il est consultable ci-dessous !

20 priorités pour Charenton par Charenton Avant Tout

La Liste « Charenton Avant Tout » pour les élections municipales des 23 et 30 mars 2014

Après des semaines de rencontres et d’échanges avec les Charentonnais, Gilles-Maurice Bellaïche a eu à cœur de réunir autour de lui une équipe renouvelée, jeune et diverse qui représente les visages et l’avenir de Charenton.

Engagés politiques, militants associatifs ou simples citoyens, nous sommes motivés par le choix de vivre notre ville autrement. Nous représentons à nous tous le nouveau souffle dont Charenton a besoin. Nous venons de tous les quartiers de la ville et de tous horizons sociaux.

Liste Charenton Avant Tout

Tout comme la liste Charenton Avant Tout, Charenton est plurielle, multi générationnelle et de milieux socio-culturels variés. Ces différences ont malheureusement aujourd’hui tendance à couper notre ville en deux. A travers notre engagement et nos différences, nous voulons réunir autour d’une seule idée : Charenton Avant Tout !

Voir la liste

Le vrai bilan de Jean-Marie Brétillon : beaucoup de promesses non tenues !

Les élections municipales auront lieu les 23 et 30 mars prochain. Le second mandat de Jean-Marie Brétillon et des élus de la liste « Charenton Demain » touche à sa fin. Après six années à la tête de cette ville, mais treize au total, il est temps de tirer le bilan de sa politique.

Bilan-Brétillon

Les promesses ont-elles été tenues ? Ont-elles réussi à améliorer notre ville et notre quotidien ? Nous avons ressorti le programme 2008 du candidat Jean-Marie Brétillon pour le comparer à la réalité actuelle à Charenton. Les différences sont effarantes ! Voyez-vous mêmes :

Promesse 2008 (issue du programme de Jean-Marie Brétillon) : « Mettre en place un « chèque famille » pour chaque famille dès le premier enfant, sans condition de ressources pour garantir le libre choix des parents en matière de garde. »

La réalité en 2014 : Le chèque famille est resté lettre morte. Les aides sans condition de ressource n’existent qu’à partir du troisième enfant. Les familles sont livrées à elles-mêmes pour trouver une solution de garde en cas de refus d’une place en crèche. Le libre choix de garde n’existe pas plus en 2014 qu’en 2008.

Promesse 2008 : « Favoriser l’accession à la propriété et notamment à la propriété sociale, encourager la construction de logements locatifs à loyer intermédiaire accessibles aux classes moyennes. »

La réalité en 2014 : L’accès au logement est toujours aussi problématique : les prix des logements ont flambé, l’accès au logement social est saturé. La municipalité a même donné le droit d’attribution des logements au préfet et aux bailleurs sociaux, se privant ainsi du droit de choisir à qui les affecter.

Promesse 2008 : « Demeurer l’une des villes les moins fiscalisées du département. » Lire la suite

La Campagne des municipales sur le site Charentonavanttout.fr

Les élections municipales auront lieu dans un peu moins de sept semaines. A cette occasion, le PS de Charenton soutient la liste Charenton Avant Tout conduite par Gilles-Maurice Bellaïche. La démarche engagée par Gilles-Maurice Bellaïche était de construire une liste ouverte à tous les Charentonnais(es) et qui ne soit pas uniquement une liste socialiste.

La liste "Charenton Avant Tout" pour les élections municipales 2014

La liste « Charenton Avant Tout » pour les élections municipales 2014

Depuis plusieurs mois, nombreux Charentonnais nous ont rejoint pour construire le projet qu’ils vous présenteront dans les prochains jours. Ce projet répond aux principales attentes des Charentonnais et permettra de palier les multiples ratés de l’équipe municipale en place. Lire la suite

Sécurité et prévention : rattrapons vite le retard !

Police MunicipaleC’est ce que les Charentonnais constatent tous les jours : Après avoir passé toutes ces dernières années à « faire semblant » de se préoccuper de nos problèmes de sécurité, voilà que la majorité municipale renforce, en toute hâte, les effectifs de la police municipale. Piquée au vif par un Conseiller régional qui, en agissant concrètement, a réussi à trouver les moyens financiers pour redonner du lustre à notre commissariat de police, l’équipe municipale s’est mise à courir derrière.

Reprendre les choses en main

Quand en 2012, dans le journal « La Rose de Charenton », nous nous sommes fait l’écho du désarroi de certains jeunes scolarisés qui subissaient le racket à la sorties des écoles de Charenton, l’équipe municipale a, encore une fois, couru derrière. Elle n’avait rien vu venir. Malgré les apparences, notre ville n’a jamais été aussi mal gérée en matière de sécurité et de prévention.

Il est temps de reprendre les choses en main ! Les polices municipale et nationale n’interviennent trop souvent que pour réparer quand elles pourraient aussi prévenir et éviter les problèmes d’insécurité. Notre sécurité immédiate dépend directement des moyens qui sont mis en œuvre pour anticiper les problèmes et les délits.

Il s’agit de rendre visibles nos policiers municipaux et de les rendre à chaque instant attentifs au service de notre vie quotidienne.

Il s’agit aussi d’accentuer la présence de médiateurs dans nos quartiers pour prévenir et encadrer les débordements ou les agissements, souvent connus de tous, et qui exaspèrent notre vie quotidienne.

Si elles sont utiles, a posteriori, les caméras vidéo ne remplaceront jamais la nécessité d’une présence humaine et régulière. Notre ville a pris un retard considérable en matière de sécurité de prévention, il est temps d’y remédier.

Jeunesse et délinquance trop d’a priori

Dès qu’il s’agit de problèmes de sécurité, la municipalité a tendance à mettre en accusation les jeunes alors que nous entendons mettre l’accent sur les vrais problèmes que sont la prévention sociale et éducative, avant la nécessaire répression.

De nombreux jeunes Charentonnais ont fait état de fouilles au corps ou de demandes de présentation de leur carte d’identité à la sortie de l’école et même des lieux de culte. Cette atmosphère doit cesser. La police municipale est une police de proximité qui se doit avant tout d’être un interlocuteur privilégié pour les jeunes. Nous devons mettre en œuvre les moyens pour stopper la hausse de la délinquance de proximité (+ 20% à Charenton entre 2011 et 2012).