Réaménagement du centre-ville : tout est question de priorité

2013-RamonQuand nos élus de la majorité locale nous annoncent des budgets qui se restreignent et que les Français font face à une crise économique sans précédent, le moment est-il venu de s’attaquer au look de notre centre-ville ?

Alors que nos services culturels sont menacés, que nos écoles sont trop pleines, que notre piscine a besoin d’une véritable réfection, que certains quartiers ou certaines rues ont besoin d’interventions urgentes,…pourquoi s’attaquer maintenant à l’esthétique de notre centre-ville ?

Bien sûr, personne n’est en désaccord pour vivre dans un environnement plus joli ! Mais tout est une question de priorité et là, le moment est vraiment mal choisi ! Pour notre part, nous pensons que nous devons d’abord satisfaire aux besoins prioritaires existants avant de se lancer dans de gigantesques travaux qui ne sont là que pour flatter l’ego de ceux qui dirigent notre ville. Nous pensons qu’un tel projet nécessite au préalable une grande concertation avec tous les acteurs (riverains, commerçants, utilisateurs, …). Avec le projet actuel, les problèmes de fond demeurent et demeureront puisqu’il ne s’agit que d’un simple réfection des sols (avec des pierres espagnoles) : notre commerce de proximité de centre-ville n’a pas été repensé et restera vacillant, le parking de la mairie, s’il a été ré-ouvert (comme il y 15 ans) au stationnement n’est toujours pas (comme il y a 15 ans) facilement accessible aux piétons et restera inadapté, les accès en circulation douce sont inexistants et continueront à manquer.

Notre choix est d’abord de répondre aux problèmes existants et ensuite de se donner les moyens de réorganiser la ville autour de son centre-ville en écoutant les Charentonnais-es…Notre choix n’est surement pas de dépenser l’argent du contribuable pour faire un simple « coup » d’image, d’autant que personne n’est dupe à l’approche des prochaines échéances électorales municipales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *