Après la légionelle en juin 2014, causant la fermeture de la piscine pendant toutes les vacances scolaires; après les travaux de cet été, qui de retards en retards condamnèrent les portes de l’installation pendant plusieurs semaines; nous voici une nouvelle fois confrontés à l’impossibilité pour les Charentonnais d’aller à la piscine.

En effet, voici ce que l’on pouvait lire sur le site de la ville Charenton.fr:

Capture d’écran 2017-03-07 à 21.43.48

En résumé, la piscine a déjà été fermée pendant ces dernières semaines, et nous ne savons toujours pas à quel moment elle pourra de nouveau accueillir les usagers!

Alors que depuis plusieurs années, les élus du groupe Charenton avant tout et nos militants ne cessent de revendiquer la mise en place d’autres solutions que des petits travaux tous les quatre matins, la droite charentonnaise s’entête à ne pas traiter le problème de la piscine à bras le corps, au détriment des écoles, des clubs, des employés municipaux, enfin de tous les usagers.

En effet, avec cette fermeture, et parallèlement à l’incendie de la piscine de Maisons-Alfort, aucune solution de repli n’est proposée aux Charentonnais ni aux Maisonnais:

Capture d’écran 2017-03-07 à 22.13.30

Merci beaucoup MM Gicquel et Herbillon…!

Car il en va de la responsabilité des maires (et du député-maire) de faire en sorte que leurs installations sportives puissent fonctionner convenablement!

Car comment les écoles peuvent-elles assurer aux élèves l’apprentissage de la natation, qui fait partie du “socle commun de connaissances et compétences »? (Circulaire n°2011-090 du 7-7-2011). MM Gicquel et Herbillon n’auraient-ils pas pu envisager une discussion avec les villes alentour pour y étudier les disponibilités, afin d’accueillir nos élèves?

Comment se fait-il qu’aucun projet d’indemnisation de celles et ceux qui ont programmé des cours particuliers à leurs enfants n’ait été proposé?

Comment expliquer que celles et ceux qui s’étaient inscrits au Cercle des Nageurs de la Marne Charenton pour l’Aquagym, le Waterpolo, etc. ne soient pas remboursés par la ville?

Comment enfin ne pas nous interroger quant à la gestion des travaux publics par la majorité municipale? 

Nous exigeons donc des réponses à ces questions, et des solutions pour les Charentonnais! Nous demandons la mise en place immédiate d’une solution de repli dans les villes alentours, d’une indemnisation des usagers, et enfin de la transparence sur tous les travaux publics! 

Tant que ce sujet de la piscine, comme tant d’autres concernant le cadre de vie Charentonnais, ne seront pas résolus, alors M. le Maire, vous qui vous égosillez à dire que notre ville est « Une ville à vivre », vous resterez dans ce mensonge auquel nombre de Charentonnais ne croient plus!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :